Esaïe 25 v1-12

 » Ô Éternel, tu es mon Dieu, je te glorifierai et je touerai ton nom car tu as accompli des projets merveilleux, conçus de longue date, sûrs et fiables. Tu as réduit la ville en un monceau de pierres, la cité fortifiée, la citadelle des barbares, a cessé d’être une cité et jamais plus personne ne la rebâtira. Aussi, de puissants peuples t’honoreront et elle te révérera, la cité des nations qui régnaient en tyrans. Car tu es un refuge pour celui qui est pauvre et une forteresse pour l’indigent dans sa détresse. Tu es un sûr abri contre la pluie d’orage et tu es notre ombrage au temps de la chaleur. Car la colère ardente des tyrans est semblable à une pluie d’orage qui bat une muraille ou comme la chaleur dans une terre aride. Mais toi, tu fais cesser la clameur des barbares ; comme la chaleur cesse quand un nuage passe, ainsi tu as mis fin aux chansons des tyrans. Le Seigneur des armées célestes préparera lui-même pour tous tes peuples sur cette montagne, un festin de vins vieux, de viandes succulentes, de viandes grasses arrosées de vins vieux et dûment clarifiés. Et il déchirera là, sur cette montagne, le voile de tristesse qui couvre tous tes peuples, la couverture recouvrant toutes les nations. Il fera disparaître la mort à tout jamais. Et de tous les visages le Seigneur, l’Éternel, effacera tes larmes, et sur toute la terre, il ôtera l’opprobre qui pèse sur son peuple. L’Éternel a parlé et l’on dira en ce jour-là : “Voyez, c’est notre Dieu en qui nous espérions, il nous a délivrés. Oui, c’est en l’Éternel que nous avons placé notre espérance. Maintenant, jubilons et réjouissons-nous puisqu’il nous a sauvés.” Car, sur cette montagne, la main de l’Éternel se posera comme une protection. Mais Moab sera piétiné sur place tout comme de la paille qu’on foulerait aux pieds dans la fosse à purin. Dans cette fosse immonde, il étendra les mains comme fait le nageur ; cependant, l’Éternel abattra son orgueil, malgré tous ses efforts. L’Éternel abattra tes murs inaccessibles et fortifiés : il les renversera, les jettera à terre jusque dans la poussière. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s